Prochainement, un nouvel atout pour l’information à bord

Début septembre 2011 les chefs de bord seront progressivement dotés de Smartphones. D’ici la fin de l’année,  près de 10500 chefs de bord seront équipés. 

L’information à bord en situation normale et perturbée reste au cœur de nos préoccupations. Après l’amélioration du circuit d’information interne entre le centre opérationnel Paris Nord et les chefs de bord, l’arrivée du Smartphone doit permettre d’améliorer encore la qualité des informations qui vous sont transmises.

Après une série de test de plusieurs appareils avant l’été, un matériel a été choisi. Depuis début juillet nos agents sont formés à l’utilisation de ce nouveau matériel. Grâce à lui, et à une application spécifique métier, les chefs de bord pourrons vous apporter des informations plus fiables et plus complètes (prochains départs, voies de départ, correspondances, causes des retards…). Ils auront également la possibilité d’utiliser les applications grand public (TER MOBI, SNCF Direct …) que certains d’entre vous utilisent déjà.

A ce sujet, constatez-vous une amélioration de l’information à bord de nos trains aujourd’hui ? Quel est votre avis sur l’arrivée de cet outil ? N’hésitez pas à poster vos commentaires.

Partager sur :

7 commentaires pour Prochainement, un nouvel atout pour l’information à bord

  • Ghis

    Bonjour,
    Quel réseau de télécommunications sera utilisé par ces smartphones.
    Un réseau privé (type PMR) déployé par Sncf comme le GSM-R ou bien un réseau public type Orange, SFR ou Bouygues?

    L’info à bord des trains on l’a assez souvent, mais tout dépend du personnel de bord –> voir ce qui s’est passé lors de l’incendie de talus. (en Gare du nord nous avions des infos même à bord du train, mais pour d’autres trains bloqués plus loin quasi aucune info n’était diffusée).

    Se doter de nouveaux outils pour améliorer la communication est déjà un pas en avant pour l’information au voyageur. Après comme c’est écrit dans l’article la formation du personnel reste primordiale surtout pour les situations anormales (long retard, long blocage, incendie de talus …)

    La plupart des voyageurs souhaitent connaître la cause exacte de retard ou arrêt, et désirent une estimation assez fiable du retard. (éviter les annonces qui se contredises, …)

    Pour la plupart des autres informations (correspondances, voies de départ, infos pratiques) c’est de mon point de vue déjà au point et assez efficace.

    En attente de voir comment ça se passera “à l’usage”.

    Cordialement,

    • Fabrice Lemonnier

      Bonjour Ghis,
      Merci pour vos remarques. Je n’ai pas d’information sur le réseau qui sera utilisé. Effectivement l’arrivée du Smartphone va se faire progressivement, je reviendrais donc sur ce sujet afin d’actualiser les informations à ce sujet et recueillir vos impressions sur la qualité de l’information à bord.

    • Sylvain H

      Bonjour,

      j’ai l’impression d’avoir déjà entendu cela il y a pas mal d’années. A l’époque il s’agissait de téléphones mobiles (réseau SFR me semble-t-il) et non de smartphones. Que peut apporter de particulier un smartphone par rapport à un mobile simple dans le cas de retard ? L’accès à SNCF Direct ?

      Pour infos : http://www.quoimaligne.fr/infos-generales/la-sncf-sequipe-du-systeme-telecom-numerique-de-sfr/

    • Fabrice Lemonnier

      Bonjour Sylvain,
      Les chefs de bord auront accès à une application spécifique métier, ainsi, effectivement, qu’aux applications de type SNCF Direct. Comme l’indique Alpha ci-dessous, il arrive que les clients aient accès aux informations générales plus rapidement que le chef de bord, il était donc indispensable que le chef de bord ait accès a minima aux mêmes informations… Le souhait des clients est d’avoir une information la plus précise possible et surtout, notamment en cas de situation perturbée, qu’ils soient informés de l’évolution de la situation quasiment en temps réel. Dans ce cas rien ne remplace le travail réalisé par le chef de bord avec le centre opérationnel (application interne sur les Smartphones, et toujours les communications téléphoniques directes)
      Le lien que vous proposez traite d’un sujet un peu différent. Il s’agit d’un réseau télécom permettant la surveillance du réseau ferré (RFF). Le système utilisé pour cette surveillance était analogique, alors que, partout en Europe, on avait commencé à s’équiper en numérique. Le passage en numérique va donc simplifier le système en place. Pour exemple en Europe, il existait 35 systèmes de liaisons radio différents. En passant au numérique, il n’y en aura plus qu’un.

  • Alpha

    Actuellement, nous sommes usager parfois mieux renseigner sur certains points que les agens SNCF grâce à l’application SNCF direct.

    • Fabrice Lemonnier

      Bonjour Alpha,
      Effectivement. Il était donc indispensable que les chefs de bord aient la possibilité d’accèder à ces mêmes informations.
      Les applications développés par SNCF comme SNCF direct, permettent de mieux vous informer en toute autonomie… En revanche, lors des situations perturbées notamment, le travail des chefs de bord est incontournable pour réaliser une bonne prise en charge des clients.

  • André

    Bonjour,

    il serait pratique, vu le coût de l’opération d’achat et de formation du personnel de faire développer d’autres applications dans le but d’aider les ACT (Agent Commercial Train) dans leur travail de contrôle.

    En effet avec une simple application web, il est facile avec le nom, prénom et trajet de vérifier la validité ou l’existence en cas d’oubli d’une carte d’abonné ou d’étudiant (ou de toute autre carte nominative avec photo, carte 12/25, sénior, famille nombreuse etc…) déjà gérée dans les serveurs de la SNCF.

    Ceci dans le but d’aller dans le sens d’une meilleure qualité de service pour les clients (qui ne sont pas tous des fraudeurs !!!) comme cela a été mis dans divers documents de campagnes publicitaires à bord des trains.

    ————-

    J’en profite pour signaler ce que j’ai pu lire pour le règlement du concours «Smartphone SNCF : imaginer les outils de demain pour les chefs de bord»
    http://www.01net.com/statiquesv6/sncf/reglement.pdf

    au point 10 je cite :

    10 PROPRIETE INTELLECTUELLE

    SNCF est propriétaire de tous les droits de propriété intellectuelle relatifs aux interfaces soumises par les Participants ou aux concepts ergonomiques développés dans le cadre du Jeu-concours.
    Le titulaire garantit à SNCF la jouissance paisible des droits qui lui sont cédés contre tous troubles, revendications ou évictions quelconque. Il garantit notamment SNCF contre toute action en contrefaçon de tiers.
    Dans l’hypothèse où une interface ou un concept ergonomique pourrait être considéré comme une œuvre susceptible d’être protégée sur le fondement du droit d’auteur, l’ensemble des droits patrimoniaux attachés à cette œuvre sont cédés, à titre gratuit, à SNCF qui en devient propriétaire.

    ——————

    J’aime particulièrement le “à titre gratuit” et aussi “la jouissance paisible des droits qui lui sont cédés contre tous troubles…”

    Sinon il est bien écrit dans le rapport d’activité du premier trimestre :
    http://www.sncf.com/Finance/pdf/fr/rapport_financier/2011/Rapport_d_activite-1er_semestre_2011.pdf

    Page 16 et 17:
    La branche a engagé avec succès des plans d’actions visant à améliorer la qualité de service et “la satisfaction des clients”.

    Je pense pour ma part que la satisfaction des clients serait aussi de ne pas se prendre un PV quand un agent à la possibilité de faire une vérification de l’existence d’une carte nominative avec photo.
    Carte qui a été fournit au client après présentation de documents spécifiques et photo et qui est déjà bien présente dans les serveurs de la SNCF.

    Pour ne pas entendre que je pousse les clients à oublier leur cartes et à faire perdre du temps au contrôleur je cite : http://www.lefigaro.fr/societes/2011/05/31/04015-20110531ARTFIG00458-les-controleurs-de-la-sncf-pousses-a-faire-du-chiffre.php
    Il est actuellement plus facile de ne rien faire et de considérer que les personnes en règles qui ont oubliés ou se sont trompés de carte doivent payer une régularisation (indue).
    Moi je pense réellement qu’avec ce système il sera plus facile de différencier les personnes en règle des fraudeurs.
    Les ACT pourront donc se concentrer sur les vrais fraudeurs.

    André.

Envoyer un commentaire

  

  

  

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*