Défaut de géométrie de la voie

Les 20 et 21 mars, certains trains ont subi des retards suite à des ralentissements dus à « un défaut de géométrie de la voie »

Voici quelques explications pour mieux comprendre ce phénomène.

Qu’est ce qu’un défaut de géométrie de la voie ?
C’est une différence très minime de niveau entre deux rails.

Quelle en est la cause ?
A 2 km à la sortie de Paris, le sol est particulièrement argileux et le manque de pluie depuis plusieurs semaines a durci la terre qui a très légèrement modifié le niveau entre les rails.

Comment cela a été détecté ?
Le 20 mars, lors de la tournée MATISA, il s’agit d’une voiture d’auscultation des voies, un défaut de géométrie de voie a été détecté à la sortie de Paris Nord plus précisément au kilomètre 1.950
Pour ceux qui souhaitent tout connaître sur les véhicules de mesure MATISA, cliquez  vehicules_auscultation_fr  

Quelles sont les mesures prises ?
Par mesure de sécurité, tous les trains qui empruntent ces voies doivent passer à vitesse réduite. Une Limitation Temporaire de Vitesse de 60Km/heure sur la zone a donc été immédiatement appliquée. Ces ralentissements ont entraîné des retards pour tous les trains circulant sur cette zone y compris ceux venant du technicentre du Landy engendrant parfois des mises à quai tardives.

Des travaux de consolidation ont été réalisés par les équipes de l’infrastructure afin de fiabiliser les voies et permettre aux trains de circuler dans les meilleures conditions de régularité et de sécurité.
La zone reste sous surveillance jusqu’à la réalisation de travaux plus conséquents qui seront programmés ultérieurement.

Partager sur :

10 commentaires pour Défaut de géométrie de la voie

  • budicom

    L’info nous avait été donnée il y a 8 jours via un lien de HV vers le blog TER, mais merci de ces précisions.
    Et surtout (et je ne suis pas ironique) merci à SNCF et RFF pour l’efficacité de la surveillance des voies.

    Sinon, on a un changement de géométrie municipale à Amiens.
    J’attends avec impatience (et là je suis peut-être ironique) de voir ce que Mme Fouré et M. Gest vont changer dans notre quotidien de navetteurs.

  • NATHALIE DUMONT

    Bonjour, quelle bonne blague ce matin pour un 1er avril
    SMS n° 1 info trafic, reçu à5h25, 25 mn de retard pour le 2006 (cause du retard non mentionnée). Je me dis je presse et je peux prendre le 12004 j’arrive en gare d’AMIENS, ce train ne part d’AMIENS mais de LONGEAU à 6h07 et non comme je le pensais.
    Puis un 2ème SMS, annonçant 15mn de retard sur le 2006 (attente d’un membre du personnel) celui ci arrivera en gare d’AMIENS à 6h45 pour quitter cette gare à 7H05, soit 20mn pour changer la loco. Je vous rappelle qu’il EXISTE UNE RAME DE SUBSTITUTION au cas ou vous l’auriez oublié. Désolant, encore un grand merci pour votre performance, soit arrivée à RUEIL 9h05.
    D’autre part, une question concernant le 18h28 hier soir, celui ci annoncé avec 5mn de retard, partira donc de PARIS NORD à 18h35, il est demandé aux voyageurs de LONGUEAU de monter en tete de train, ok, je me dis (annonce communiquée du fait du hors quai à LONGUEAU) mais non comme les TGV, la queue du train était à destination de BEAUVAIS, la tête de train pour LONGUEAU, comment est ce possible, avait il le mm horaire de départ ? Se scinde t’il en gare de CREIL ,
    Merci de m’apporter une précision
    Puis à l’avenir NOTRE RAME DE SUBSTITUTION quand au membre du personne, il fait comme moi il se LEVE

    • NATHALIE DUMONT

      MME GARROT, bonjour, je n’ai pas de réponse concernant le retard du 2006 hier matin, et le train de 18h28

    • Myriam Garrot

      Bonjour Nathalie,

      Votre message me rassure.
      Le dispositif mis en place a bien fonctionné puisque les abonnés du 2006 ont reçu 2 sms pour les informer du retard de leur train suite à l’attente du chef de bord au départ en gare de Boulogne.
      Quelques précisions concernant la rame de réserve à Amiens. Cette rame V2N est régulièrement utilisée par l’activité TER. Le choix de son utilisation est décidée par le COP (Centre Opérationnel Proximités) qui a une vue d’ensemble des circulations et des incidents sur la ligne pour prendre les meilleures décisions pour l’ensemble des voyageurs qui empruntent les trains (TER ou IC). Si le 2006 a moins de 30 minutes de retard (+ 18 minutes à l’arrivée à Amiens pour le 2006 du 01 avril), il n’est pas pertinent de déclencher l’utilisation de la rame de réserve puisqu’il faut prévoir environ 30 minutes pour effectuer l’ensemble des opérations avant sa mise en service en gare. Il faut dégarer la rame d’Amiens Marchandises pour la mettre en place en gare d’Amiens, donc avoir un agent refouleur disponible pour effectuer les manœuvres, faire ensuite les essais de freins …. De plus, cela entraîne des croisements à faire (en matériel et en personnel) pour les trains suivants et donc des risques de perturbations sur d’autres trains, ce qui impacterait encore davantage de voyageurs.
      Concernant le 18h28 qui est un TER, Philippe Le Calvez m’a précisé que lundi, il lui manquait une rame V2N pour assurer le 18h28 au départ de Paris Nord.Pour ne pas supprimer votre train, la décision a été prise de couper en deux en gare de Paris Nord le train de 18h35 à destination de Beauvais.La première rame de tête a donc assuré le 18h28 pour Amiens et la rame de queue a assuré le 18h35 pour Beauvais.

      Cdt.

    • HV

      Bonjour Madame Garrot,

      Nathalie fait allusion à la rame dite de substitution, et non pas à la rame de réserve.
      Rassurez-moi à votre tour, dites-nous que vous connaissez ce principe instauré sous la direction de Monsieur GROSSIN … !

      D’ailleurs, j’en ai parlé à Monsieur Sanchez cette semaine, lors de notre rencontre dans le 12019 … ne me dites pas qu’il nous faut à nouveau tout recommencer !?

      cdlt,
      HV IDR 80

    • NATHALIE DUMONT

      merci MME GARROT, pour ces précisions
      Concernant le TER de 18h28 donc aucune annonce mentionnant aux voyageurs de LONGUEAU de remonter vers les voitures de tête afin d’éviter le hors quai en gare, malgré vos remontées
      ND

    • Sylvain H

      Bonjour,

      Au sujet du TER de Beauvais coupé en deux afin d’assurer la desserte de Longueau, l’idée est bonne en théorie. En réalité, il était tellement surchargé que je n’ai pas pu monté dedans (et ce n’était pas à la dernière minute). Je ne sais plus quel soir c’était, mais la manip a eu lieu voie 20. Il a donc fallu faire le tour de l’ilot de construction, puis aller au bout du quai pour s’apercevoir qu’il était impossible de l’utiliser à moins d’être habillé en latex et enduit d’une bonne couche de vaseline.

      J’en profite pour parler de cet ilot de construction qui sépare les voies 19 et 20. C’est une ineptie. C’est incompréhensible pour qui n’a pas déjà été voie 20. Les voies sont loin l’une de l’autre, on ne voit pas la 20 depuis le 19, et la signalétique pour la trouver est nulle.

  • NATHALIE DUMONT

    MME GARROT, vous répondez
    ND

  • NATHALIE DUMONT

    Petite précision pour le 12019 quand celui ci est à l’heure en gare de LONGEAU,(soit arrivée 18h58) je ne conteste pas son arrivée à l’heure en gare, mais le pb est l’attente à quai soit 10 mn du fait des travaux, ce train quitte LONGUEAU à 19h10, il n’est pas possible de modifier ces horaires ?
    ND

  • NATHALIE DUMONT

    Bonjour Sylvain, effectivement le 18h28 se trouvait voie 20 vendredi soir, soit le 04/04 l’horreur pour accéder déjà dans un premier temps au quai, puis le train de queue lui ne partait pas les voyageurs à destination d’AMIENS et autre devaient se rendre en tete de train, très pratique lors de départ en week end, en plus 10 mn de retard, SUPER
    ND