35

affiche travaux de mars, des modifications pour le 14081

Bonjour

Des travaux de voies inopinés au niveau des Aubrais auront lieu les nuits des 12 au 13, 19 au 20 et 26 au 27 mars et entrainent un changement de parcours du train Intercites N° 14081.

Celui-ci doit emprunter un autre itinéraire et donc rentrer en gare d’Orléans avec changement de train pour Tours ou Saint Pierre des Corps. Une nouvelle Affiche Info trafic Travaux mensuelle, tenant compte de ces travaux est donc éditée et consultable ci dessous.

affiche INFO TRAFIC POT – PBM Mars 2017 – Edition V3 du 0803

Partager cet article :

35 commentaires pour "affiche travaux de mars, des modifications pour le 14081 "

  1. Cede dit :

    Bonsoir,

    Rien à voir avec le sujet…
    Mais “Oh my god”, une file ‘abonnés’ avec séparateur de flux et un panneau visible et en hauteur sur VERIPAZ ce soir au 18h37.

    FÉLICITATIONS.

    Ne reste plus qu’à apprendre à lire et comprendre pour le passager qui s’entête devant moi à vouloir présenter son smartphone en disant ‘mais si j’ai un billet’… Peut être qu’il fait libeller ‘Abonnés payants’ pour éviter la confusion avec ‘Abonnés aux PV’ …

    Cédric

  2. Bastien dit :

    Bonjour a tous
    Rien à voir avec le post mais j’ai une question je suis abonné forfait sur la ligne paris orleans j’ai oublié mon forfait chez moi ce matin. Une solution existe pour le retour afin d’éviter de payer un billet ?

    • Pif dit :

      Bonjour

      Vous achetez un billet et vous le faites annoter par le CDB puis vous faites la demande de remboursement.

      Oui c’est lourd à l’heure du tout numérique.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Bastien, Lilo, Pif,
      je confirme, c’est bien ce qu’il faut faire, acheter un titre de transport et se le faire annoter par le chef de bord puis demander une partie du remboursement.

    • lilo dit :

      et 10 euros de frais de dossiers sauf erreur de ma part, ca m’est arrivé une fois

    • Pif dit :

      Faut prendre le billet avant de monter dans le train

    • Monteno dit :

      Bonjour Bastien, peut-être la même solution que pour l’aller ?… au fait vous avez fait comment ce matin ?

    • Bastien dit :

      Merci pour vos réponses bonne soirée

    • Benoit S. dit :

      si vous vous faites voler votre abonnement (domicile personnel) ne vous facturera que 20 euros pour appuyer sur un bouton sans recherche du dossier dont vous fournissez l’original du mois précédent. Sans aucune honte, juste histoire que vous soyez bien sur de subir un peu plus. Un grand merci à cette équipe. J’ai adoré tellement ils n’ont honte de rien (oui je n’ai payé que 20 euros car j’ai présenté la plainte déposée à la police sinon je pense qu’ils m’auraient facturé un nouvel abonnement nous étions le 26.09.11. C’est pas que ce me soit resté en travers de la gorge mais ben si en fait.

  3. PierreB. dit :

    Bonjour.
    A Etampes on a de nouveau un ralentissement à 100 km/h !
    Et celui-ci est désormais permanent !
    Il ne s’agit en effet plus d’une signalisation provisoire mais de signaux de limitation de vitesse posés à titre définitif.
    Cela implique donc une nouvelle perte de temps (environ 1 minute sur chaque trajet).
    Quand les premiers ralentissements étaient apparus à l’automne 2015, on nous avait promis que les aiguillages seraient changés à l’automne 2016, oui un an plus tard.
    Cela a été fait et fin octobre 2016 la vitesse limite était remontée à 130 km/h, sa valeur initiale à cet endroit.
    Or, malgré deux aiguillages tous neufs, qui devaient résoudre le problème, voici qu’on remet en place le ralentissement !
    Désolé de la dire Laurent, vous n’y êtes pour rien. Mais franchement il y a quand même pas mal de roues carrées à la SNCF…

    • Bluejet3000 dit :

      Bras cassés et non “casés”. On y perd son orthographe. Ce qui est “casé” à la SNCF ce sont les bras cassés et ce qui est cassé, c’est le tout.

    • Benoit S. dit :

      A noter que àa ne se ressent pas sur le 6.35 le matin, les rails ne doivent pas être chaudes.

    • Stéphane Ascoët dit :

      J’ai mis il y a quelques jours des liens de sujets du forum des cheminots qui en parlent : il faudra bel et bien s’habituer à une diminution des vitesses.

      Benoit: possible que ça dépende du sens dans lequel le train attaque les aiguillages problématiques.

    • Benoit S. dit :

      Merci Stéphane

  4. PierreB. dit :

    Sinon dans le 14048, malgré un horaire particulièrement détendu avec 1h10 alloués pour couvrir les 119 km séparant Les Aubrais de Paris-Austerlitz, on arrive tout de même à rouler avec actuellement environ 10 minutes de retard et jusqu’à présent on s’est globalement bien traîné. En tout cas on a jamais roulé à 200 km/h alors que ce train est autorisé à cette vitesse.
    Sinon, pour faire suite au débat de la réunion de lundi dernier aux Aubrais avec les contrôleurs, celui de notre train est plutôt du genre muet.
    En tout cas je ne l’ai pas entendu depuis le départ des Aubrais.
    Bon après-midi.
    Pierre

  5. PierreB. dit :

    Ah !
    Nous avons enfin eu une annonce à l’arrivée à Paris-Austerlitz.
    Mais on n’avait rien eu au départ des Aubrais et là nous n’avons eu aucune information sur le retard à l’arrivée qui sera au final de 12 minutes.

  6. Alex dit :

    Bonsoir Laurent,
    En direct du 20h27, voiture de tête. Le CDB donne un coup de clé dans les deux toilettes et se casse. J’ai eu la mauvaise idée de vouloir y aller….j’entre et une forte odeur d’urine m’agresse. Pas de chance le deuxième est occupé…bref j’y suis j’y reste. Au moment de me laver les mains, pas de savon! Et heureusement car pas d’eau non plus!! Pas plus que de papier pour s’essuyer les mains du reste!
    Etant assez “rigoureux” sur le sujet je décide de remonter à la voiture suivante. Coup de chance l’eau fonctionne et savon il y a. En revanche pas d’essuie-mains 🙁
    Morales de l’histoire :
    – toilettes degeu et non approvisionnés
    – CdB qui une fois de plus ne fait pas son travail que vérifications de la qualité du service à bord. Sinon il n’aurait pas laissé ce toilette ouvert j’espère
    – Laurent : faite le test de vous laver les mains puis de les essuyer avec le pq SNCF…vous allez vivre une grande expérience ! 🙂
    Alex

  7. PierreB. dit :

    Bonsoir
    Train de 23h08 ce soir ce n’est pas un conducteur mais une conductrice, charmante soit dit en passant, qui va nous emmener jusque dans la cité johannique.
    Je ne sais pas combien il y a de dames à la conduite, mais elles ne doivent pas être très nombreuses.
    En tout cas sur la ligne c’est la première fois en ce qui me concerne.
    Je ne sais pas pour la SNCF mais pour la RATP il y a environ 15 % de femmes conductrices de métro ou de RER, taux qui a tendance à stagner ces dernières années faute de candidates en nombre suffisant pour le faire évoluer.
    Bonne soirée.
    Pierre.

  8. Laurent B dit :

    Bonsoir, pour répondre à Pierre, j’ai déjà expliqué les ralentissements à ETAMPES. Depuis l’accident de BRETIGNY, toutes les traversées jonctions sont maintenant obligatoirement franchies à 100Km/h (principe de précaution suite à l’accident). C’est le cas à BRETIGNY, ETAMPES TOURY. Des travaux de suppression de ces appareils sont prévus mais cela implique la modification des postes d’aiguillages et des plans de voie. Echéance 3 à 4 ans. A moins que la direction (l’état) décide d’accelérer les travaux. Si Pierre souhaite débattre de l’infra de la ligne POLT pas de soucis.

  9. Laurent B dit :

    Bonsoir, Pour une deuxième réponse à Pierre, rouler à 200Kmh implique de mettre en place des locomotives et du matériel (voiture CORAIL V200) aptes à cette vitesse sur les trains PARIS-LES AUBRAIS-ORLEANS. Encore une fois, la décision appartient aux autorités organisatrices (état et région)qui financent le matériel. L’affectation du matériel ne dépend plus de la SNCF. Les problèmes de la ligne sont pour une partie dus à l’organisation perfectible de la SNCF (travaux, personnel) mais il faut rappeler que l’autorité organisatrice des TER c’est la région et celle des trains intercité l’état. Quand un élu (député, sénateur)fustige la SNCF, il devrait se rappeler que c’est lui, indirectement qui alloue les budgets à tel ou tel mode de transport et par le fait, décide de la desserte de sa ville. Pour finir un exemple concret, l’ex TGV BRIVE ORLEANS ROISSY LILLE n’a pas été supprimé par la SNCF mais par les régions qui ont refusé de continuer à le financer.

    • Stéphane Ascoët dit :

      Et oui! C’est ce que je m’évertue à expliquer aussi! Et comme vous le savez, je vais plus loin en aimant à rappeler que le député, le sénateur… il est élu par… nous

    • Pif dit :

      Les législatives approchent !

    • Olivier Ca dit :

      Laurent B, je prends régulièrement des trains emmenés par des BB26000 aptes à V200 et qui ne poussent jamais à cette vitesse. Les voitures Corail de journée utilisées sur la ligne sont toutes V200 (contrairement aux voitures utilisées sur TER, limitées à V160 alors que ce sont les mêmes, allez savoir pourquoi).

      On se demande bien pourquoi les mecanos ne sont pas encouragés à exploiter au maximum la puissance de leur machine pour rattraper à minima les retards conséquents liés au mauvais état du réseau.

      OC

    • Stéphane Ascoët dit :

      Olivier: oui, ça m’énerve aussi mais il y a des raisons: il faut aussi que le conducteur soit habilité à rouler sur la ligne à 200 km/h, il faut que l’écart avec le train précédent le permette… et que le service soit déclaré comme devant être effectué à cette vitesse, ce qui n’est pas le cas des Orléans-Paris. Probablement considère t-on que les inconvénients du 200 km/h(consommation électrique, usure du matériel) dépassent le faible gain en temps de transport(d’autant plus depuis l’instauration des zones de ralentissement).

      Bien que pour un oeil non averti un train est un train, un bus est un bus, etc. il y a en réalité d’énormes différences, y compris entre différentes unités d’une même gamme(ici les Corail). De la même façon, il y a eu quelques très rares BB7200 équipées pour rouler à 200 km/h. Encore un autre exemple, extérieurement, si on ne regarde pas leur numéro, les BB7200, 15000 et 22000 sont très semblables… et pourtant seules les premières et dernières peuvent circuler sur notre ligne, en raison d’un équipement électrique très différent de l’une à l’autre. Pour l’anecdote, des voitures Corail spécialement équipées ont dépassé les 250 km/h lors de tests, mais il a été estimé que ce n’était pas raisonnable de le faire en service commercial(usure, confort, risque d’accident).

      Après, quand un train est en retard, je partage votre interrogation sur le fait qu’on a pas toujours l’impression qu’il soit tenté de compenser les retards par une vitesse supérieure à la normale.

    • PierreB. dit :

      Bonjour.
      La différence entre une voiture Corail autorisée à 200 km/h et une voiture limitée à 160 km/h est liée au système de freinage.
      Il y a un dispositif supplémentaire installé sur les voitures autorisées à 200 km/h (un système anti-enrayeur je crois, c’est à dire un dispositif qui sur le principe se rapproche des ANS de nos voitures).
      Pour les trains V 200, seuls sont ainsi tracés les Paris – Tours, comme celui que j’ai pris hier midi, et les Paris – Bourges.
      Les trains terminus Orléans sont classés V 160, même si par ailleurs le matériel est autorisé à 200.
      Pour les locomotives de notre ligne, seules les BB 26000 sont aptes à 200 km/h.
      S’il n’y avait pas les différents ralentissements liés à l’état de la voie, les trains sans arrêt de Paris aux Aubrais pourraient théoriquement abattre les 119 km du parcours en 48 minutes en marché V 200 et 52 minutes en marche V 160. Avec les marges de sécurité pour pallier d’éventuels incidents, on devrait donc avoir des temps de 52 minutes en V 200 et de 56 minutes en V 160, ce qui était encore le cas il y a quelques années.
      Sinon, les traversées jonction doubles (“TJD”) ont été franchies pendant des années à des vitesses bien supérieures à 100 km/h, 150 dans le cas de Bretigny, 130 à Etampes et 200 à Toury, sans le moindre soucis. Et il en de même ailleurs en France et en Europe.
      Mais évidemment, si la maintenance courante n’est pas assurée et si on ne souhaite pas l’assurer correctement ce qui est désormais le cas à la SNCF, on arrive à des situations ubuesques telles que celle que l’on connaît aujourd’hui à Etampes avec deux aiguillages tout neufs que lon franchit quand-même à vitesse réduite car on ne veut pas en effectuer la maintenance. Et en tant que passionné de trains cela a le don de m’énerver car c’est vraiment du grand n’importe quoi.
      Bonne journée.
      Pierre

    • Stéphane Ascoët dit :

      Pierre, concernant la vitesse limite sur les TJD, les choses sont plus compliquées que cela. Je n’ai pas tout compris aux discussions à ce sujet sur les forums, mais les bribes que j’ai saisies indiquerait qu’en les passant à grande vitesse pendant toutes ces années nous ne respections pas une préconisation internationale. Mais tous les intervenants ne sont pas d’accord sur l’interprétation de cette dernière… de toutes façons, entretien ou pas, malheureusement pour des questions d’image suite à la catastrophe de Bretigny, les TJD font une peur bleue à la SNCF, ou se confondent rationnel et irrationnel…

  10. Laurent B dit :

    Les trains PARIS LES AUBRAIS ORLEANS n’ont jamais été tracés à V 200. Les seuls étant les trains desservant les AUBRAIS et continuant sur BOURGES ou LIMOGES (peut être aussi les rares directs vers TOURS). En général, les voitures CORAIL de la ligne sont aptes V200 ainsi que les locs. Si les trains roulent à 160, c’est un choix de l’autorité organisatrice (Etat), la SNCF faisant rouler les trains à la vitesse donnée par le cahier des charges de l’autorité organisatrice. Rouler à V200 permettrait de rattraper certains retards mais un train V160 ne peut pas rouler à 200 même si il est équipé pour ça (il est tracé V160 il ne doit pas dépasser 160).Il faut demander aux élus que l’état (bientôt la région) finance des trains à V200 sur la ligne. Interrogez les élus sur le sujet, les élections approchent.

    • Julien_M dit :

      Bonjour,
      ok on a compris que SNCF n’y est pour rien dans le fait que les trains en heure de pointe n’arrivent JAMAIS à l’heure. Le 14036 que j’emprunte presque tous les matins a du arriver 2 fois à 0 minute depuis le début de l’année…
      Peut-être sont-ce les élus qui font les manœuvres, contrôlent (ou pas) les usagers, assurent la communication dans les trains etc ?
      Qui décide des horaires des trains ? l’AO ou la SNCF ?
      Quand ça vous arrange vous brandissez la convention TET à tout bout de champ, par contre vous lui tordez allègrement le bras sur d’autres sujets (les réservations par exemple…)

    • Stéphane Ascoët dit :

      Laurent je ne suis pas d’accord concernant le rattrapage des retards. J’ai eu bien des cas sur le RFN de retard qui ont été rattrapés complétement ou partiellement en roulant à une vitesse supérieure à celle qui est prévue.

      Julien, nous faisons face à un millefeuille de responsabilités. Concernant le 14036, comme je l’ai écrit dans plusieurs interventions récemment, je pense que la SNCF y met aussi de la mauvaise volonté. Mais comme je le dis toujours, il ne faut pas oublier que, au delà des problèmes internes de fonction de celle-ci, elle fait face à une mission impossible: transporter de plus en plus de monde, de plus en plus vite, de plus en plus loin, sur des infrastructures de moins en moins suffisantes… cherchez l’erreur!

      Les horaires des trains sont décidés en concertation entre SNCF Réseau, l’AO et la SNCF exploitation. Depuis la grande et scandaleuse régression horaire de Décembre 2011, les marges de manœuvres sont limitées, SNCF Réseau imposant une grille immuable.

      Que chacun se cache derrière des textes ou pas en fonction de ce qui l’arrange, c’est hélas une pratique qui me semble généralisée(c’est par exemple le cas aussi dans mon travail, ce qui peut créer du stress sur les agents qui ne savent pas toujours sur quel pied danser). Mais celui qui aura le dernier mot sera l’élu, le plus efficace est donc de jouer sur celui-ci, à condition que soyons assez nombreux à parler d’une même voix, ce qui est très loin d’être le cas.

  11. PierreB. dit :

    En tout cas ce matin le 14050,qui est un train V 160, roule plutôt bien et on ne lambine pas en route, avec une marche “au trait”,c’est à dire proche de la vitesse maximale autorisée.
    Et il en était de même hier soir avec la conductrice du 14079 de 23h08 qui nous avait également gratifié d’une belle marche avec de franches accélérations.
    D’ailleurs, malgré l’emprunt de la voie 1 bis lente à partir de Cercottes (limitation à 90 puis 60 pour une arrivée sur la voie 5), nous sommes arrivés aux Aubrais avec une minute d’avance. Cela change du 14073 de 20h27 qui emprunte souvent la même voie et qui la plupart du temps arrive aux Aubrais avec deux ou trois minutes de retard, d’autant qu’il est généralement reçu sur la voie 3 ce qui impose une approche des Aubrais à 30 km/h, d’où un allongement supplémentaire du temps de parcours.

  12. PierreB. dit :

    En plus ce matin sur le 14050 nous avons une controleuse fort sympathique qui comme à son habitude est souriante et fait de belles annonces claires et compréhensibles, en articulant bien chaque mot.

  13. Bruce ail dit :

    Bonsoir Laurent, depuis 3 vendredi le 14063 part de la voie 21. Hors avec les travaux en bout de quai et le train de Toulouse qui arrive c est extrêmement compliqué d accéder au train.

  14. laurent B dit :

    Bonsoir Stéphane. Oui un train en retard peut rattraper en roulant plus vite mais toujours au maxi de sa vitesse autorisée. Exemple sur PARIS ORLEANS, un train équipé avec du matériel V200 mais prévu en V160: pour faire le trajet, il roulera en temps normal à 150 km/h max par exemple. En cas de retard il pourra rouler à 160 mais jamais plus et en aucun cas à 200 . L’exemple que vous citez est probablement un conduite au trait (vitesse maxi autorisée sur le réseau sans dépasser la vitesse maxi du type de train). C’est pourquoi mettre que des V200 sur des marches prévues pour des V160 permettrait un rattrapage des retards plus facilement mais le but premier d’un V200 par rapport à un V160 c’est de mettre moins de temps. Pour en revenir au TJD, les textes disent ceci en simplifiant: V max 100km/h sauf dérogation validée par le responsable du secteur voie concerné. Depuis BRETIGNY,les responsables voie ne veulent plus signer ces dérogations. On applique donc strictement le texte.Même sur du matériel neuf. A ETAMPES la limitation était déjà prévue avant le remplacement de l’appareil. Laurent, l’administrateur du site devrait prendre contact avec les services INFRA afin qu’il puisse mieux vous expliquer les conséquences INFRA sur la ligne. Pour votre information, une opération de simplification du plan de voie de TOURY semble actée. Après cette simplification, il sera de nouveau possible de rouler à 200 entre GUILLERVAL et CERCOTTE. Le ralentissement à 100 étant source de pertes de temps non négligeables. Pour ETAMPES c’est à plus longue échéance mais la perte est minime (on roule à 100 au lieu de 130 sur environ 300m.Pour BRETIGNY, les travaux vont débuter l’année prochaine mais vont durer plusieurs années. Il est prévu entre autre de renouveler le plan de voie pour faciliter l’insertion des trains lents entre les trains rapides. A l’issue de ces travaux, la vitesse de 150km/h sera de nouveau applicable à la traversée de la gare. J’éspère que mon long post vous aura tous permis de comprendre les impacts INFRA sur votre ligne.

  15. Olivier C. dit :

    Merci pour ces explications. Cependant j’ai la preuve d’avoir déjà roulé à V200 sur un Paris Orléans. Une capture écran de mon tachymètre, sur un 14065 dans mon souvenir mais je peux verifier.