46

Ma visite au technicentre de Masséna 1/2

Sur le blog, nous discutons régulièrement du matériel, de la gestion des rames, des compositions, de la maintenance. Je me suis dit qu’en savoir plus sur ce sujet pouvait en intéresser certains parmi vous. Je suis donc allé visiter le technicentre de Paris Austerlitz, guidé par le dirigeant de l’équipe de maintenance.

Dans ce premier article sur le sujet (un second suivra), je vous propose de pénétrer dans les coulisses de ce vénérable centre  de maintenance (il date de 1927) et de découvrir son mode de fonctionnement. C’est une organisation complexe avec de fortes contraintes techniques.

Commençons par prendre de la hauteur. Le technicentre ce n’est pas un mais plusieurs sites  étendus sur 22 hectares. Ci-dessous, une prise de vue vous permettra de mieux vous représenter de quoi on parle :

L’entretien des rames complètes est réalisé sur deux sites: Masséna au centre pour les trains de jour et les trains de nuit. Et Tolbiac pour les trains de jour.

A gauche sur la photo, vous voyez deux sites de remisage  des voitures seules, au Nord et au Sud . Il s’agit d’ immenses entrepôts ou l’on rentre les voitures une par une pour procéder aux réparations. 

Le site d’Ivry en bas de l’image permet le garage et l’entretien des motrices.

 

Comment fonctionne le site ?

Le site assure la maintenance de près de 650 voitures Corail, de différents types de locomotives, BB26000 et BB7200. Ainsi que des motrices de manœuvre (j’en parle un peu plus loin).

Le technicentre de Paris Austerlitz est composé principalement de 2 unités opérationnelles sous la houlette d’un seul directeur d’établissement : une unité mouvement et une unité maintenance.

L’unité mouvement, c’est la gestion des déplacements des rames et motrices du chantier vers la gare. On y assemble les voitures et  on s’assure de la conformité des rames.  On y gère aussi  les motrices de manœuvre qui amènent les trains sous gare avec des agents de conduite dédiés à cette mission.

Cela représente 155 agents, principalement des agents de manœuvre, de planification et remiseurs dégareurs (les agents qui déplacent les locomotives du chantier vers la gare).

Les rames sont déplacées après avoir été entretenues par l’Unité maintenance composée de 212 agents sous la coupe de son dirigeant que j’ai rencontré et qui m’a présenté ses missions.

L’unité de maintenance est elle-même divisée en 3 secteurs : niveau 3, niveau 2 et le secteur des locomotives (eh non, il n’y a pas de niveau 1).

Le niveau 3 : la securite et le confort

Le niveau 3, pour faire simple, c’est la maintenance des voitures seules. On va retrouver des métiers tels que les électriciens, les mécaniciens, les aménageurs intérieur…Ils assurent la maintenance des voitures liée à la sécurité et au confort. Les organes du train sont remplacés  en fonction de critère temps et des kilomètres parcourus. Pendant que l’on remplace un organe défectueux, on remplace la voiture par une voiture de réserve. Ce sont des travaux qui durent de la journée à la semaine, les agents travaillent en horaire de jour.

Ces travaux sont réalisés sur des voitures que l’on a isolé des autres, notamment grâce à ce pont jaune aux dimensions d’une voiture corail.

Les réparations se déroulent sous le grand entrepôt. On se sert du chariot pour placer une voiture dans le hangar.

 

Ci-dessous, l’intérieur du hangar ou sont stockés les voitures en attente de réparation.

 

Le niveau 2 : examen et nettoyage des rames

Dans le niveau 2, les agents travaillent en 2X8  le jour et la nuit et le service est ouvert tous les jours de l’année. C’est là qu’on s’occupe du nettoyage des rames et que l’on procède à leur examen chaque fois que les trains rentrent au technicentre. Ces opérations se déroulent sur les sites de Masséna et de Tolbiac. Pourquoi deux sites? Simplement parce qu’un seul site ne suffirait pas à entreposer les 650 voitures en maintenance.

J’en profite pour faire un petit focus sur la façon dont fonctionne la maintenance. Plus exactement pour vous expliquer quand, pourquoi et comment on décide de mettre une voiture en maintenance et comment on traite les anomalies. 

Dans un roulement de rames, en fonction de nombre de kilomètres parcourus et au bout d’un certains temps,  il est prévu que tous les trains soient examinés au technicentre au moins une fois par semaine.

Les chefs de bord, au cours de leur accompagnement, signalent sur un carnet de bord présent dans chaque voiture l’anomalie qu’ils ont constatée. Ce carnet de bord est examiné tous les 7 jours maximum soit au technicentre soit via un agent détaché en gare. L’examen de ce carnet de bord alimente une base de données de gestion du matériel, appelée GMAO. Outre le carnet de bord, la GMAO est alimentée par les signalements des cheminots qui se déplacent en train, par les rapports écrits ou téléphoniques des chefs de bord qui nous permettent d’établir des fiches “évènements matériel”. Et par vous, sur le blog !

Cette application contient l’historique des signalements, des interventions, et permet également de gérer le stock de pièces et de les commander directement. Il y a par contre des pièces qui changent de référence, des pièces qui ne se font plus. Il est parfois utile de récupérer des pièces sur le matériel destiné à la casse. Chaque année, de nombreuses voitures partent ainsi pour être “revalorisées”.

On a un stock important de pièces que l’on change régulièrement mais on ne peut pas avoir toutes les pièces en nombre. Surtout, il y a des pièces rares, parfois difficiles à obtenir, ou qui ne sont plus référencées. Notre matériel n’est pas de première jeunesse et certains fabricants n’existent plus. Ce sont généralement des pièces que l’on change peu.

Voilà pour ce premier article qui, je l’espère, vous aura intéressé. Comme je vous le disais, j’ai divisé en deux mon compte rendu. D’ici quelques jours, vous aurez la suite ! Si vous avez des questions, ou besoin de précisions, dites-moi.

 

Partager cet article :

46 commentaires pour "Ma visite au technicentre de Masséna 1/2 "

  1. DaniMag dit :

    Merci pour ce contre rendu de visite, je comprends mieux le malaise de vétusté des intercités vieillissent mais une question me vient à l’esprit, il y a un programme de remplacement de ces trains d’un autre siècle ???

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour DaniMag
      oui c’est prévu, la région aura la gestion de la ligne dès janvier 2018 et a négocié avec l’Etat l’achat de nouvelles rames et d’un nouveau technicentre. Les trains devraient être livrés à partir de 2021. Bonne journée

  2. Raph dit :

    Bon bein c’est comme d’habitude dans le 17h38 on attend quoi pour partir on se demande?????pas d’information ça serait trop demandé!mais bon ça doit être encore une sortie tardive…..vous êtes payer à faire quoi exactement????

    • victorien45 dit :

      Pas sûr que se soit une sortie tardive on a là clim et la loco attelé.

      Par contre comme il y a du jus le chef de bord pourrait faire une annonce.
      Victorien

    • victorien45 dit :

      On part et cause du retard : problème d attelage pour 12 minutes de retard et excuses.
      Victorien

  3. Artaud_Marteau dit :

    Wagon bondé avec une clim’ de l’an 2000..

    Avec la SNCF, retour à l’époque soviétique #révolution

  4. Benoit S. dit :

    Pour avoir entendu certaines personnes qui y travaillent, il faudrait aussi parler du sous-effectif qui génère pas mal de problèmes. En parlerez-vous dans le futur article?

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour BenoitS,
      merci d’avoir pris la peine de lire cet article, c’est en effet une réalité, il y a moins de personnel qu’avant au technicentre et ce n’est pas parce que c’est robotisé…je dirai que c’est davantage rationnalisé.

  5. Ilona dit :

    Bien qu’il soit désormais acté que la sncf ne se sente pas de responsabilité à devoir régler le problème des fumeurs (excuse bidon du gendarme derrière chaque personne), pourriez vous faire un petit effort et faire quelque chose pour les 3 SDF en gare d’Orleans, dans le tunnel qui mène à la gare TAO, et qui ce matin provoquaient les femmes qui passaient devant eux en faisant des réflexions sur leurs vêtements et autres. Je vous passe les réflections sur les mini-jupes… je n’ai jamais été gênée de l’hiver mais en ce moment la cour des miracles à cet endroit s’agrandi de jour en jour et l’endroit devient parfois désagréable à traverser.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Ilona
      je fais remonter les différents signalements sur la cigarette en gare mais je n’ai pas le pouvoir d’y mettre fin. Je transmets votre observation sur les SDF en gare d’Orléans, s’ils sont bien dans nos emprises, nos services interviendront. Bonne journée

    • Laurent Niquin dit :

      Ilona
      j’ai échangé avec les agents d’Orléans au sujet du signalement des personnes en gare d’Orléans qui vous ont importuné. Le personnel en gare n’a pas été avisé, nous avons des agents de sécurité en gare à même d’intervenir sur cette situation, ils n’ont pas été alertés. Si la situation se reproduit, veuillez vous rapprocher d’un agent de la gare qui demandera une intervention des agents de sécurité.
      Pour la cigarette, je m’occupe aussi de la sensibilisation en gare via tous les acteurs présents. Je ne promets pas de merveilles mais j’essaie de faire bouger les lignes.
      Bon retour!

    • Ilona dit :

      J’en ai parlé avec un agent en gare ce matin même… juste après l’incident. Qui m’a dit faire suivre à la sécurité! *soupir*

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Ilona
      la réponse de cet agent est tout à fait inappropriée, il aurait du aviser de lui même la sécurité et signaler ce fait.

    • Ilona dit :

      Nous nous sommes mal compris Laurent. L’agent m’a dit qu’il allait faire le nécessaire mais vu votre commentaire j’imagine qu’il n’a rien fait puisqu’on vous a dit n’être au courant de rien. Très agréable d’avoir l’impression d’avoir être prise pour une idiote par cet agent. Si je le revois je me ferai un plaisir de lui dire deux mots. Et toujours intéressant de voir que comme souvent, des commentaires dégradants ou agressifs envers les femmes sont pris à la légère alors que nous devons les subir quotidiennement et apparemment sans broncher. Merci en tout cas d’avoir fait remonter le problème.
      Ce matin j’ai été accueillie par la meme bande, par un “bonjour madame” criard et agressif en haut du petit escalier en arrivant.
      Je ne comprend pas que la ville d’Orléans ait délogé il y a quelques années des SDF qui ne devaient pas embêter grand monde sous un pont, mais des SDF qui squattent 1/3 des arceaux vélos d’une gare, qui s’étalent un peu plus chaque jour, et qui font des commentaires Désobligeants aux femmes qui voudraient juste aller bosser tranquille, c’est cool. Et je ne parle même pas de la belle image de la ville pour les voyageurs qui arrivent en gare et vont prendre le tram ou un bus!

    • Laurent Niquin dit :

      Bonjour Ilona
      Je fais de nouveau remonter ce signalement à la gare qui travaille en étroite relation avec les forces de l’ordre, cette situation ne peut perdurer ainsi. Bonne journée

  6. Cede dit :

    Bonjour Laurent,

    Merci pour cette restitution.
    J’attends avec impatience la deuxième partie avant de formuler mes observations et questions.

    Cédric

    • Laurent Niquin dit :

      Bonjour Cédric, ravi que quelqu’un ait lu ma prose!

    • PierreB. dit :

      Bonjour Laurent.
      De mon côté ne vous inquiétez pas, même si je ne suis pas intervenu sur ce sujet j’ai bien lu l’article.
      A bientôt.
      Pierre

    • Laurent Niquin dit :

      Bonjour Pierre
      merci

    • chris dit :

      Pas encore lu j’avoue…..ce week-end peut être mais en général je lis avec intérêt vos articles et surtout les réponses aux questions des clients dans les discussions.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Chris R
      Ne me consacrez pas tout votre weekend tout de même ! Mais merci pour l’intention!

  7. victorien45 dit :

    Bonsoir Laurent,
    J avoue pour cet article il faut s’accrocher.
    Je suis arrivé au bout mais j ai oublié ma question.
    Ah si qu’est ce que le métier d aménageur intérieur?et que les peuvent être les élément qu’il a à traiter?
    Bonne soirée
    Victorien

    • Laurent Niquin dit :

      Pourquoi il faut s’accrocher? Trop compliqué? Trop long? Pour l’aménageur, je me renseigne.

    • victorien45 dit :

      Bonjour Laurent,

      C’est plutôt complexe comme environnement et peut être du a la fatigue quand je l’ai lu hier j’ai décroché au niveau du focus du niveau 2 de la maintenance.
      En en refaisant une lecture ce matin, je suis arrivé au bout.
      Le prenez pas mal Laurent car c’est vraiment la première fois que cela m’arrive. Un très bon article bien instructif, hâte de lire la suite.
      bonne journée
      Victorien

    • Laurent Niquin dit :

      Victorien,
      c’est effectivement un environnement complexe, j’ai essayé de le simplifier au maximum pour les non initiés. J’ai moi même appris pas mal de choses lors de cette visite et j’ai voulu les partager avec vous.
      Bon après midi

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Victorien, j’ai votre réponse! Il y a 3 catégories de mainteneurs au technicentre: les spécialistes de l’électricité, de la mécanique pour les freins et les bogies et les spécialistes de l’aménagement intérieur pour ce qui est de l’ordre du confort(sièges, portes bagages…).
      Bonne journée

  8. victorien45 dit :

    Et la deuxième qui revient : le train de Locomotive qui a tant fait parlé part aussi de la partie entretient des locomotives de massena? Car j avais l impression qu il venait de plus loin.
    Victorien

  9. Bluejet3000 dit :

    La barrière de contrôle est parfois difficile à supporter. Non seulement nous subissons retards sur retards, mais nous devons encore subir certains soirs le zèle des petits chefs qui jouent au garde frontière. Si seulement les contrôleurs faisaient systématiquement le taff pour lequel ils sont payés! Pendant ce temps, les fraudeurs patentés arrivent à monter dans les trains. Et ce sont les honnêtes voyageurs qui trinquent.

  10. Vox populi dit :

    Effectivement, les contrôles à l’embarquement n’existent que parce que les contrôleurs ne font pas leur job ! À mettre en relation avec les heures improductives et la lutte contre la fraude, deux points mentionnés par le Directeur de je ne sais quel service dans l’émission de dimanche soir sur M6.

  11. ChrisR dit :

    Bonjour Laurent
    Merci pour l’article Et la diversité des informations.
    Je m’interroge sur cet extrait “Notre matériel n’est pas de première jeunesse et certains fabricants n’existent plus. Ce sont généralement des pièces que l’on change peu”
    Est-ce que cela signifie que certaines pannes matérieles sont la conséquence de ce manque manifeste évident désastreux de pièces.
    J’ai lu votre réponse sur le remplacement à partir de 2018 et pris en charge par la région.
    Cela aura un coût, auriez vous une idée des chiffres ? Nombre de wagons ? Montant etc
    Est-ce une certitude ce remplacement progressif ?
    Merci

    • PierreB. dit :

      Bonsoir Chris.
      On en a parlé dans une discussion précédente à la fin de l’année dernière.
      Il y aura 39 rames commandées.
      36 de type Bombardier Regio2N à deux niveaux, autorisées à 200 km/h et avec probablement un aménagement de type “Intercites” donc à priori plutôt confortable et 3 rames Alstom de type Coradia Liner, bimode diesel-électrique pour la desserte de Montlucon et limitées à 160 km/h.
      La commande officielle est en cours de finalisation et devrait être passée d’ici l’été.
      Pour en savoir plus sur ces matériels vous pouvez aller sur le site http://www.connaissance-du-rail.com.
      Pour le matériel actuel, oui cela a déjà également été évoqué par ailleurs sur ce site il n’y a pas très longtemps et effectivement certaines pièces ne sont plus fabriquées et pour les défectueuses il faut soit faire de la récupération sur des voitures réformées (par exemple les portes à l’extrémité des salles voyageurs) soit les refaire directement (cas des crochets à vélo par exemple).
      Bonne soirée.
      Pierre

    • PierreB. dit :

      ChrisR je vous invite par ailleurs à retourner à la page 4 de ce blog et à relire le sujet “reprise de nos trains intercites par la région Centre-Val-de-Loire”, sujet sur lequel vous êtes dailleurs intervenu début janvier.
      Tout est expliqué pour les nouveaux trains.
      Amitiés.
      Pierre

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour ChrisR
      J’ai lu que Pierre vous avait donné des infos sur la deuxième partie de votre question. C’est bien acté que nous aurons du nouveau matériel sur la ligne mais pas en 2018, plutôt en 2021.
      Sur la question qui touche aux pièces de rechange, non ça n’a pas de conséquence sur les pannes matériel ou suppression de train. C’est plutôt lié au confort, il y a par exemple pénurie sur les crochets vélo ou sur des pièces de chasse d’eau. Dans ces situations, on va récupérer des pièces sur du matériel destiné à la casse ou on va usiner nous même les pièces. C’est malheureusement assez classique sur du matériel de cet âge et pas qu’à la SNCF.
      Bonne journée

    • ChrisR dit :

      Merci
      En effet il y avait plusieurs questions sur le matériel
      Ce que je recherchais c’est aussi le coût plus que le détail des nouvelles rames (le type ou la vitesse)
      La région reprennant la gestion de la ligne on peut se demander l’impact sur les prix des billets à terme, même si il y a une participation dégressive de l’état au début. Je n’ai plus en tête les chiffres et je dirai peu importe, c’est un sujet d’interrogation et ma question était dans ce sens.

      D’autre part le lien entre les pannes et ce manque de pièces auxquels vous m’avez répondu Laurent
      Merci pour ces éclaircissements

  12. DanielB dit :

    Bonjour à tous,
    Ça faisait longtemps ! Ce matin, éclairage en 1/3 imposé dans toutes les voitures du 5h58 ! Pourtant, ces dernières semaines, nous avions eu affaire à des CdB compréhensifs qui avaient laissé la lumière éteinte, certains étaient même assez sympas pour éteindre après les contrôles (c’est assez rare pour être souligné), à tel point que je m’étais demandé si un élu n’avait pas ralé dans ce sens !
    Mais bon, je m’égare… au moins la sécurité sera respectée et de toute façon, dans les futures rames, on n’aura même plus ce choix, donc ….
    Et après ça, le CdB nous souhaite la bienvenue ! Bienvenus, vraiment ? Alors que l’on ne peut même pas choisir nos conditions de transport ?

  13. Jean La Salle dit :

    Eh allez, le 7h27 encore en retard… Au moins, nos trains dans le Béarn sont à l’heure… #Francerurale

    • vincentC dit :

      bof, à peine 5 minutes. C’est correct. Moi je tiens a féliciter la SNCF pour l’amélioration (provisoire ?) du service depuis février, avec très peu de retards supérieurs à 5mn concernant mes trajets Paris Orléans, c’est bien appréciable d’arrivé entre 8h 22h et 8h 27 comme prévue. idem le soir.

      Je constate également des travaux récents en gare des Aubrais sur les voies en sortie ( remplacement traverses rails ballast…)jusqu’aux aiguillages. Pouvez-vous nous en dire plus ?

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Vincentc
      je suis ravi de voir votre commentaire, je vais le partager à l’ensemble des contributeurs de la ligne, les travaux aux Aubrais étaient programmés de longue date suite au passage d’une voiture MAUZIN qui mesure l’écartement des voies, la dilatation des rails, peut déceler des micro fissures dans le rail…
      Nous aspirons tous à ce que dure cette embellie! Bon après midi

  14. PierreB. dit :

    Bonjour Laurent.
    Il semble y avoir des problèmes de fonctionnement sur l’application SNCF ce matin.
    Elle s’arrête toute seule dès qu’on essaye de l’ouvrir.

  15. PierreB. dit :

    Pour la locomotive du 14050 de ce matin il y a un petit malin qui a écrit “lavez moi” dans la crasse.
    Effectivement je crois que ce serait une bonne idée…

  16. MRLR41 dit :

    Merci pour cet article, Laurent.
    Je passe suffisamment de temps ici à exprimer mon mécontentement pour pouvoir prendre la peine de dire quand les choses s’améliorent.C’est peut être lié à ce beau soleil qui rend optimiste! Dans tous les cas, pour le 14038, en dehors de la semaine calamiteuse du 21 mars, je note que depuis février il y a une très nette amélioration. Presque plus de retard de dix minutes ou plus. On est plutôt sur du 5 minutes ou moins. Ce n’est pas parfait, mais ça fait un bien fou. Mon niveau de stress s’en ressent clairement. Et le constat est à peu près le même pour le 14067. Alors, je croise les doigts en espérant que cela dure et qu’une nouvelle grève (des nouvelles pour pâques???) ne viennent pas gâcher tout cela.

    • Laurent Niquin dit :

      Bonjour MRLR41
      C’est effectivement très bon pour le moral ce soleil! Je vois aussi sur le blog qu’il y a moins de mécontentement donc moins de retard. C’est bien gratifiant. Merci pour votre lecture!
      Bon retour