53

Mesures fortes chaleurs déclenchées aujourd’hui

Bonjour à toutes et à tous,

Météo France annonce des records de températures aujourd’hui.

Début juillet, nous avions pré-avisé sur les risques de retards provoqués par les mesures fortes chaleurs.

Après une météo moins chaude durant une dizaine de jours et compte tenu de la température annoncée cet après-midi,  ces mesures sont  à nouveau enclenchées aujourd’hui

.INFOTRAFIC FORTE CHALEUR du 7 au 21 juillet 2017

Je vous invite à être vigilants pour votre retour ce soir et à consulter comme indiqué sur l’affiche en PJ l’appli SNCF et les affichages en gare. Des ralentissements sont à prévoir dans le secteur de Juvisy ce soir ou vous le savez de nombreux travaux sont en cours.

Merci de votre compréhension.

Partager cet article :

53 commentaires pour "Mesures fortes chaleurs déclenchées aujourd’hui "

  1. Benoit S. dit :

    Laurent merci d’envoyer de suite les sms vers les personnes concernées pour les trains du soir, tout le monde ne peut pas être connecté au blog toute la journée. Si les clients découvrent ce soir une alerte à 17.00, ça ne servira à personne. Et tout le monde n’a pas de smartphone et pas le temps de se connecter sur le trajet qui le mène à la gare.
    Dans l’attente d’une vraie réflexion sur la communication en vue d’une réelle utilité.

    • Benoit S. dit :

      une alerte est arrivée ce soir à 16.40 ce qui laisse largement le temps d’anticiper car en plus aucune durée de retard estimée n’est stipulée, ça aide tout le monde.
      Donc comme c’est aux clients de trouver des solutions je propose que le monsieur qui s’occupe de la SNCF et qui parle tout le temps à la télé mais ne répond jamais aux courriers prenne le train pendant une semaine sans médias et hors TGV. Je ne vois pas d’autre solution pour avoir des alertes qui servent à quelque chose car pas une personne du service communication ne doit être humain pour recevoir de tels messages aussi inutiles.
      Pour vous aider à comprendre si je vous envoie un message ‘votre salaire arrivera avec du retard’, vous arrivez à anticipez quoi? Nous sommes d’accord.

  2. PierreB. dit :

    Tiens en Hongrie où je suis aujourd’hui sur la rive sud du lac Balaton, la ligne de chemin de fer est en travaux comme à Juvisy, il fait également très chaud.
    Mais il n’y a pas pour autant de ralentissements.
    La SNCF, pourtant autrefois qualifiée par un ministre des transports (en 1994, Jean-Louis Bianco) de meilleure entreprise ferroviaire du monde serait-elle devenue en quelques années moins performante que les MAV ?

  3. MRLR41 dit :

    Oh joie! Et j’imagine que le technicentre ne peut pas de son côté anticiper ces grosses chaleurs (qui sont prévues au passage depuis la semaine dernière) en envoyant les motrices plus tôt pour permettre de lancer la clim un peu plus tôt que les cinq minutes avant le départ traditionnelles???

  4. chris dit :

    j’aime bien l’optimisme du fil tweeter. Premier message, prévoir plus 20 minutes entre Paris et étampes. Deuxième message, les trains roulent bien……….Bon courage à tous pour le retour qui s’annonce encore sportif

    • ilona dit :

      Il y a quelques semaines le fil twitter indiquait ‘tout va bien sur l’ensemble du réseau’ alors que j’étais dans un train avec 40min de retard… on m’a répondu oui ‘ok mais dans “l’ensemble” tout va bien…’
      Apres et on s’étonne que le client soit un peu énervé!

    • Stéphane Ascoët dit :

      J’ai connu la même chose il y a quelques semaines à Choisy-le-Roi. Les “flash trafic” façon JT de TF1 prenant les gens pour des imbéciles disaient que tout allait bien alors que les écrans d’informations disaient n’importe quoi, que des trains directs pour Paris passaient sans cesse sans qu’aucun ne s’arrête en gare, sans aucune explication, pendant environ une demi-heure.

  5. Bluejet3000 dit :

    Le 17h57 n’est toujours pas parti. Une info? C’est vrai que la loco a mis du temps à être raccordé. Pourtant elle était depuis un certain temps.

  6. Butez Thierry dit :

    ce soir 3917 a 18h50 pas de clim…tres chaud et pas de loco…c est cool pour ” mesures fortes chaleurs déclenchées aujourd’hui” ah ! la théorie……..merci

    • Julien_M dit :

      Vous devez confondre…
      “Mesures fortes chaleurs”= temps de trajet rallongé de 20 minutes, et non pas clim, distribution d’eau ou autre amélioration des conditions de transport !

    • Alex dit :

      Julien tu oublies les suppressions de trains….
      Alex

  7. Vox populi dit :

    Le 06h58 se traîne … ça sent le retard assuré

  8. Alex dit :

    Laurent, pouvez vous nous expliquer précisément ce que prévoient les mesures de forte chaleur ?
    Branchement de la clim 20mn avant ?
    Allongement de trains pour compenser les suppressions ?
    Fermeture des rideaux?
    Etc…
    Merci
    Alex

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Alex, pas de problème, je vais rédiger une compil de tout ce qui est prévu dans l’entreprise pour parer aux fortes chaleurs. Je m’en occupe
      Bonne après midi

  9. ilona dit :

    14040 encore pratiquement plein dès Orleans… l’excuse des travaux sur le quai c’est comme dire à un client que la chemise qu’il a acheté plein pot est en kit parce que la machine à coudre est en panne ou que le repas qu’il va payer plein pot il devra le manger par terre parce que le resto est en travaux. A la sncf tu voyages 1h15 debout, tu paies comme tout le monde et si tu te plaints t’es encore un client qui se plaint à tort et sans raison. Ras le bol de lâcher 400€ pour voyager debout ou ne jamais arriver à l’heure voire 40min en retard régulièrement.

  10. Vauxion dit :

    Laurent, le 14040 est trop petit pour le nombre de passagers!!!!!!!

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Vauxion,
      le 14040 est court jusqu’à demain compris, la rame est dans un roulement et il ne nous est pas possible de lui ajouter des voitures en l’état actuel. La rame sera courte également du 24 au 27 juillet toujours à cause des travaux en gare d’Orléans, j’ai alerté mes collègues pour voir si une solution peut être trouvée la semaine prochaine.

    • Benoit S. dit :

      Laurent, pourriez-vous nous dire où se trouve cette information les gares d’Orléans et celle des Aubrais? Merci.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour BenoitS
      je crains que vous ne la trouviez nulle part ailleurs que sur le blog.

    • Benoit S. dit :

      Cette semaine aurait pu être un oubli mais pas la semaine prochaine au vu du nombre de personnes impactées.
      Dans les équipes qualité/ accueil et communication on doit bien trouver une personne qui sera disponible pour positionner les affiches.
      Quelles sont les préconisations que les clients des Aubrais aillent à Orléans pour espérer circuler assis?
      La démarche de non information est particulièrement cavalière et prouve que cette décision a été prise autour d’un café sans aucune étude d’impact comme toutes les mesures des trois dernières années : cadencement, suppression des papillons de réservation, suppression des trains du dimanche matin.

    • Laurent Niquin dit :

      BenoitS
      A priori il n’est pas possible de renforcer le 14040 la semaine prochaine, ce train est imbriqué dans un roulement que l’on ne peut modifier. La marge de manœuvre qui reste est donc de limiter la vente de titres de transport pour ce train et donc d’orienter les clients loisir vers d’autres circulations à plus forte capacité. C’est chose faite. Pour l’info, je me renseigne auprès de mes collègues pour voir ce qu’il est possible de faire pour la semaine prochaine. bonne soirée

    • Benoit S. dit :

      Laurent j’avais bien compris que cette limite était due aux travaux en gare d’Orléans, vous en avez parlé sur le blog, mais comment expliqur à toutes les équipes que j’ai citées juste avant que le client n’a pas pour obligation d’aller sur le blog sinon allez jusqu’au bout de la démarche et fournissez des smartphones avec chaque abonnement.
      pour rappel puisque cela semble nécessaire.
      Le client régulier (qui occupe majoritairement le 14040)
      – n’arrive pas 40 minutes avant le départ du train
      – ne lit pas l’ensemble des affiches pour savoir s’il est concerné
      – ne regarde pas sur son smartphone pour savoir si le train mettra 1 h ou 1h30, car des travaux sont prévus mais indiqués seulement à certains endroits
      – se moque de savoir qu’il est en retard quand il pose le pied à Austerlitz (il le sait déjà donc faites taire les lecteurs de montre car c’est trop tard pour y palier)

      Là où la SNCF a un effort à faire c’est la communication : elle a tous les moyens : panneaux d’affichage, haut-parleurs, adresses mail, numéros de portable, adresses physiques et des personnes dédiées. Au pire un tableau qui indique ce qui n’a pas été pensé par les décideurs mais qui impacte les clients…

    • Laurent Niquin dit :

      Bonjour BenoitS
      Vous marquez un point! Je suis d’accord avec vous, j’ai demandé à ma collègue d’étudier la possibilité de faire des annonces à bord et en gare les jours précédents la circulation du train.

    • David B dit :

      Bonjour Laurent,
      Par curiosité j’ai regardé les tarifs pour un voyage demain matin (vendredi 21/07). Le 14040 est justement le train de la matinée qui propose le tarif le plus bas avec un tarif promotionnel à 16 euros. Pas très dissuasif et pas cohérent, vous allez plutôt attirer la clientèle occasionnelle sensible au prix sur ce train et le surcharger encore plus.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour David, j’ai transmis votre commentaire aux personnes s’occupant des ventes, j’attends leur retour.

    • Vox populi dit :

      Que faites vous pour éviter que vos clients voyagent debout ? Faire voyager debout vos clients comme des animaux ne dérange personne à la SNCF ?

    • Stéphane Ascoët dit :

      David B: bonne démonstration de l’idiotie du système de tarification, qui prétend pourtant favoriser le remplissage des trains qui ne le sont pas assez… on voit ça!!! Mais autrement je comprends modérément cette polémique: à Fleury-les-Aubrais, on a de toutes façons tout le temps intérêt à prendre le train venant de Tours juste avant, qui est long, rapide et modérément rempli toute l’année(je ne devrai peut-être pas le dire!)

    • benoit s dit :

      Stéphane je suis d accord pour prendre le train d avant exceptionnellement quand je sais qu il va y avoir un problème. Encore faut il être informé et mettre en place une équipe communication semble intéresser la SNCF autant que une cellule étude ou une cellule qualité. Pur

    • benoit s dit :

      Stéphane je suis d accord pour prendre le train d avant exceptionnellement quand je sais qu il va y avoir un problème. Encore faut il être informé et mettre en place une équipe communication semble intéresser la SNCF autant que une cellule étude ou une cellule qualité. Pour la défense de la SNCF c est une société nouvelle.

  11. PierreB. dit :

    Je ne suis pas sur Orléans mais quid des voies occupées ou non le matin malgré les travaux.
    Car je sais qu’il y a des rames qui dorment en gare.
    Dans ce cas il suffit de libérer la voie la plus longue disponible en allant garer une rame aux Aubrais et en ne la mettant à quai que lorsque la voie concernée est libérée par lz train précédent, ce qui compte-tenu des horaires de notre ligne laisse quand même une marge de 30 minutes en pointe pour assurer la mise en place.
    C’est ce qui se fait dans toute bonne organisation ferroviaire digne de ce nom quand on ne dispose que de peu de voies libres (voir Tokyo sur le Shinkansen où la gare centrale la plus importante n’a que 4 voies à quai avec pourtant des départs toutes les 4 minutes et donc des retournements de matériels très courts et aussi une excellente ponctualité).
    Mais évidemment il faut faire quelques manoeuvres et faire travailler un peu plus un ou deux agents.
    Mais là cela risque de coincer, surtout dans notre région…

    • Bluejet3000 dit :

      Pierre, c’est exactement la réflexion que je me suis faite en constatant les voies disponibles aux Aubrais et les possibilités de manoeuvre à Orléans. Il s’agit là encore de prendre en compte le besoin des passagers avant celui des agents et d’être agile sur le plan organisationnel.

    • Pif dit :

      Le souci (je pense) est que la SNCF cherche à contenir ses dépenses RH et que l’emploi du personnel est tellement rigide du fait de la pression des “partenaires” sociaux que toute adaptation en temps réel estimpossible.

    • Stéphane Ascoët dit :

      Les partenaires sociaux ne sont pas responsables des suppressions de personnel de réserve, bien au contraire!

    • Pif dit :

      Effectivement, mais ils ne doivent pas être particulierement proactifs pour améliorer les conditions de voyage.

  12. Shane dit :

    Bonjour,

    Je me pose une question, la composition des rames ce fait en fonction du nombre de passager attendu j’imagine, et la vente de billets aide à savoir le nombre de personnes qu’il y aura, mais dans le comptage il n’y a pas les abonnés? Donc en vous basant que sur la vente de billet, vous pouvez en déduire (par exemple) que le train XXXX n’a pas beaucoup de fréquentation et donc réduire la rame, mais du coup cela fait moins de place pour les abonnés.

    C’est pendant les contrôles dans les trains que j’ai eu cette réflexion.
    En effet lors d’un contrôle il y a un scan du billet client, donc j’imagine que cela aide au comptage, mais il n’y a pas de scan pour un abonné forfait, il faudrait mettre en place un scan du QR code des coupons abonnés, afin de connaitre la répartition des abonnés au sein des trains, non ?

    Après tous, dans les bus ou les trams, un abonné (TAO ou Navigo) scan son titre de transport, le bus ou tram n’est donc pas considéré comme vide. Si un trajet a une faible fréquentation, le transporteur est susceptible de le supprimé car il ne le juge pas rentable.

    Dans le 91, le réseau de bus TICE fait de la comm là dessus justement, que la validation évite les suppressions de bus. 🙂

    Il faudrait que la SNCF fasse de même avec un comptage de ses abonnés dans les trains 😉

    J’espère que je suis compréhensible dans mon écrit ^^

    • Stéphane Ascoët dit :

      Laurent nous a déjà expliqué qu’une estimation de la fréquentation des abonnés est prise en compte. Pour les comptages, j’avais vu au salon des transports publics de Novembre 2009 à Nice un système très interressant: ce sont des barrettes qui se fixent dans les encadrements de portes et qui comptent toutes les montées et descentes, reconnaissant même les poussettes, vélos, etc. Ça permet à un exploitant de savoir exactement combien de personnes montent et descendent à chaque arrêt. Je n’ai hélas jamais vu de réseau de transport les utilisant.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Stéphane, c’est intéressant ce système, vous sauriez comment retrouver ces appareils?

    • PierreB. dit :

      Si cela existe avec des cellules photo électriques.
      On a cela depuis très longtemps dans les bus et les trams que ce soit à Paris ou à Orléans.
      Cela compte le nombre de montées et de descentes.
      Ce n’est pas d’une fiabilité totale mais cela donne déjà une binne indication de la fréquentation.
      Les TER modernes tels que les Bombardier Regio2N qui équiperont prochainement notre ligne peuvent également en être équipés sur option si la région le demande.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Pierre
      c’est en effet une option qui a été proposée sur les nouveaux trains, reste à savoir si la région est intéressée ou non.

    • Stéphane Ascoët dit :

      Ravi de l’apprendre Pierre! Mais donc dans ce cas ils nous enfument en disant que la validation permet de faire des stats!

    • Laurent Niquin dit :

      Stéphane, les rames Transilien ne sont pas équipées pour l’heure de tels dispositifs. La validation permet de voir les flux clients de porte à porte, ce qu’aucun dispositif installé à bord ne sait faire.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Shane
      C’est parfaitement clair! Nous organisons des campagnes de comptage régulièrement pour connaitre le nombre de clients transportés selon les horaires et destinations. Vous avez raison, le nombre d’abonnés répartis par train est une inconnue, on a les retours des chefs de bord et des escales qui nous permettent d’ajuster la composition des trains. On n’ajuste pas au jour le jour, le nombre de voitures à disposition est réduit, du coup on n’ a pas trop de marges de manœuvres. Avec les remontées terrain et les campagnes de comptage on établit les roulements des rames sur le semestre car il nous faut également limiter le nombre de manœuvres à effectuer au quotidien.

    • Stéphane Ascoët dit :

      Après toutes ces années ça me semble bien difficile, si ça se trouve l’entreprise n’existe même plus…

    • Shane dit :

      Les campagnes de comptage ça reste très aléatoire quand même, non, je pense que le scan du QR code du forfait reste assez fiable, facile en mettre en place et faible en coût pour le groupe 😉

    • Benoit S. dit :

      Laurent, je suis surpris que parliez de comptage et d’ajustement quand on signifie(clients et controleurs) depuis des mois que le 19.07 est insuffisant et que la réponse est ‘ce n’est pas vrai nous avons fait nos comptages et les deux jours où nous sommes venus il restaient des places libres que nous n’avions pas le droit de communiquer, ceux qui voyaient debout c’était uniquement par plaisir’.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour BenoitS, vous recommencez à interpréter mes propos! Quand un client me donne une information, qu’il s’agisse de train complet, de problème de clim, ou pour tout autre sujet, nous essayons de croiser les données. Un certain nombre de cheminots utilisent ces mêmes trains, les chefs de bord rédigent des rapports, les agents d’escale reçoivent vos doléances tout comme le service client ou le fil twitter…bref nous avons des infos que nous pouvons croiser. Il s’est déjà produit par le passé que sur certains trains, les trois premières voitures étaient archi pleines quand les voitures de queue avaient de nombreuses places disponibles, on ne peut pas rajouter des voitures de têtes tout comme on ne peut pas industrialiser notre production uniquement sur la base des retours clients. Néanmoins, nous tenons compte des informations que vous me transmettez. Un exemple parmi d’autres, la semaine dernière vous m’avez indiqué qu’il n’y avait pas suffisamment de communication pour le train 1440 qui circule avec seulement 6voitures, un campagne mail et sms a été diffusée à la suite. Vous avez du recevoir l’info.

    • Benoit S. dit :

      Laurent je vous confirme avoir reçu un sms à ce sujet vendredi soir, je vous laisse compter le nombre de commentaires à ce sujet aujourd’hui, combien y en avaient-ils la semaine dernière à cette même heure? La seule différence est que les clients ont été avertis et ont pu pour certains adapter leurs horaires pour voyager dans des conditions compatibles avec une vie hors SNCF, il suffit juste de se positionner du côté du client quand il va en subir les impacts.

    • Laurent Niquin dit :

      C’est grâce à votre alerte, je vous remercie de votre signalement.

    • Benoit S. dit :

      Il suffirait que des études d’impacts soient menées de manière systématique, ce n’est pas faute de le rappeler à chaque mise en place des nouvelles idées que ce soit la suppression d’un train le dimanche matin ou celle de supprimer les marquages de réservation, deux exemples parmi tant d’autres. On ne devrait aucunement être confronté à ces situations.

  13. Shane dit :

    Tient, hier soir un reportage sur la consommation de l’électricité de la SNCF.
    Visiblement mettre une rame sous tension avant le départ coûte de l’argent, donc allumage au dernier moment et clim au mini ou éteinte.
    Vidéo ici > http://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/la-sncf-fait-la-chasse-aux-gaspillages-d-electricite_2293597.html